Le cercle vicieux

La colonie subit désastres sur désastres.

Les 30 années suivantes virent de nombreuses catastrophes s'abattre sur la tour.

D'abord ce fut un immense raz-de-marée qui s'engouffra dans le canyon et heurta de plein fouet la tour, en innondant les niveaux inférieurs. Il s'avéra qu'une algue noire conçue pour augmenter la température ambiante par effet de serre avait colonisé un grand glacier à l'Est et avait réussi à la faire fondre. A mesure que l'algue noire se répandait, les raz-de-marée devinrent des phénomènes annuels, et il fallut installer un système d'alarme.

Quelques années plus tard, la tempête du siècle envoya un énorme rocher sur la tour, manquant de peu de l'abattre. Presque un kilomètre de niveaux fut arraché, et l'on déplora la perte de nombreux colons, ainsi que de machines importantes. On craignit aussi que l'incident ait causé de graves dommages internes à TAU, qui se manifestèrent par un évènement capital dans l'histoire de la colonie.

Des compartiments entiers de Floatbeds se mirent subitement à produire des humains à un rythme soutenu. Les colons mirent un peu de temps à s'en rendre compte, et cette découverte déclencha de vifs débats parmi eux.

Tous craignaient les conséquences d'une augmentation soudaine de la démographie, et beaucoup soutinrent que le processus en cours devait être arrêté. Finalement, la majorité décida que les vies humaines devaient être sauvées à tout prix, et l'augmentation des capacités d'accueil occulta toutes les autres préoccupations.

En l'espace de 2 ans, il y eut 40000 personnes de plus dans une tour qui n'avait jamais été conçue pour héberger des humains. Les ressources firent rapidement l'objet de restrictions chroniques.

Les conséquences incalculables de tout cela conduisirent un petit groupe à commettre l'impensable : ils s'introduisirent jusqu'au coeur de la machine et se mirent à faire avorter des Floatbeds. La société pacifique idéale était confrontée au meurtre.

Les responsables furent bientôt appelés des assassins. En punition, on les équipa d'un bloqueur, un programme dans leur terminal informatique qui empêche des portes, des conduites, des machines et des outils de fonctionner pour eux. Certains finirent par se suicider plutôt que d'endurer une vie de paria.

Continuer vers Le coup de grâce.

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de Seed (2006) ?

9 aiment, 5 pas.
Note moyenne : (14 évaluations | 0 critique)
5,0 / 10 - Moyen